La ventilation équilibrée

Comme les maisons et les appartements sont de mieux en mieux isolés, il est très important de les ventiler. Une nouvelle construction insuffisamment ventilée offre une mauvaise qualité d'air.


1. Pourquoi faut-il ventiler ?

Pour atteindre un bon niveau E, vous devez ventiler votre habitation. Les habitations passives sont enveloppées d'une épaisse couche d'isolation et sont étanches à l'air. Les constructions étanches empêchent les déperditions de chaleur par les fentes et les trous. Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la valeur n50 ? Il s'agit d'un indicateur des fuites d'air intérieur. Durabrik construit des maisons passives, donc étanches à l'air. Nous voulons bien sûr assurer un apport d'air frais dans votre habitation, mais de façon maîtrisée et conditionnée. C'est pour cette raison que nous ventilons.

 

2. Comment ventiler son habitation ?

En installant un réseau de canalisations, l'air vicié des pièces humides est évacué (salle de bain, toilettes, cuisine) et de l'air frais est insufflé dans les pièces sèches (séjour, chambres à coucher). L'apport en air équivaut à l'air évacué, d'où le nom de ventilation équilibrée, aussi appelée système D. Ce système de ventilation transfère la chaleur encore présente dans l'air évacué dans l'air frais capté à l'extérieur. Il n'y a ainsi aucune déperdition de chaleur et vous profitez du confort d'un air frais.



3. Quels systèmes de ventilation existe-t-il ?

Il existe 4 manières de ventiler : les systèmes de ventilation A, B, C et D. Dans le cas du type A, l'apport et l'évacuation d'air se font de manière totalement naturelle. Le type B fait appel à un apport d'air mécanique (à l'aide de ventilateurs, par exemple), tandis que l'évacuation est naturelle. Les nouvelles constructions sont le plus souvent pourvues du type C ou D. Nous nous arrêterons donc sur ces deux derniers systèmes.

Quelle est la différence entre les systèmes de ventilation C et D ?

Il revient à chacun de choisir le système qu'il préfère, les deux options ayant des avantages et des inconvénients. Bien que nous soyons familiers des deux systèmes, nous avons une préférence pour le type D. Ce système est un peu plus cher, mais il offre un meilleur confort.

Avec le système C, l'air frais s'infiltre par des grilles qui se situent souvent dans les fenêtres. Comme l'air n'est pas chauffé dans le ventilateur, ce système est moins efficace du point de vue énergétique (le niveau E est moins bon). Cela peut également générer un inconfort en hiver, quand l'air glacial est aspiré dans votre espace de vie. Durabrik privilégie l'installation du système D dans toutes ses habitations.

Un inconvénient souvent cité du système D est l'encrassement potentiel des conduites. C'est en effet une possibilité, mais notre expérience nous permet de penser que le problème est fortement exagéré. Dans tous les cas, si ce problème devait survenir, un nettoyage en profondeur des canalisations (Durabrik peut s'en charger) permettrait de régler rapidement la situation. L'essentiel est de rendre un nettoyage en profondeur possible. C'est pour cette raison que nous veillons toujours à ce que toutes les conduites restent accessibles.


4. À quoi ressemble une unité de ventilation et où se trouve-t-elle ?

Le ventilateur se trouve à la confluence de toutes les conduites de ventilation. C'est à cet endroit que les conduites extérieures isolées assurent l'apport et l'évacuation de l'air. Les conduites internes distribuent l'air frais dans votre maison ou votre appartement et évacuent l'air vicié. La plupart du temps, l'unité de ventilation est suspendue au plus près de la gaine technique. Elle peut être installée dans la remise ou dans le grenier.

Comme l'unité comprend un échangeur de chaleur, qui capte la chaleur de l'air vicié et la transfère à l'air frais, le dispositif est assez volumineux. Cela demande donc de l'espace, mais heureusement nous montons toujours l'installation contre le mur.

Une unité de ventilation se trouve idéalement dans le volume protégé de l'habitation (dans l'enveloppe isolante). Elle doit rester accessible, de façon à pouvoir remplacer facilement les filtres si nécessaire. Il vaut mieux installer l'appareil dans un espace de rangement ou une pièce où l'on ne dort et ne travaille pas étant donné qu'il produit un certain niveau sonore.

Comptez 1 m³ pour l'appareil, sans oublier les conduites de ventilation qui doivent pouvoir entrer et sortir de celui-ci. Prévoyez une prise de courant à proximité de l'appareil, ainsi qu'une évacuation de la condensation. Nos conseillers en aménagement intérieur vous aideront à trouver le bon endroit pour placer l'unité de ventilation. L'appareil est volumineux, mais il est également essentiel pour assurer un air sain dans votre habitation.


5. Le système de ventilation est-il bruyant ?

Oui, mais il est possible d'éviter les sifflements et les bruits de la ventilation grâce à une bonne conception, et notamment grâce à des conduites de ventilation bien dimensionnées. Une bonne installation dépend de la ventilation, du placement (coordination) et du réglage.


6. Comment choisir le meilleur endroit pour placer mes grilles de ventilation ?

Placer des grilles de ventilation correctement est un art en soi. Pour y voir plus clair, il faut poser deux questions au lieu d'une :

Où plaçons-nous les grilles extérieures ?

Par « grilles extérieures » nous entendons le système d'aspiration d'air frais et d'évacuation de l'air vicié. Elles se trouvent à l'extérieur de l'habitation. Nous essayons autant que possible de connecter le système au toit via la gaine centrale de la maison. Sur le toit, les grilles prennent la forme de tuyaux (toit plat) ou de chapeaux de toitures (toit incliné) et sont placées assez loin les unes des autres. La distance minimum entre deux grilles est de 3 mètres, afin d'éviter que l'air vicié soit à nouveau aspiré et que se forme ainsi un « court-circuit ».

Où plaçons-nous les grilles intérieures ?

Nous plaçons toujours les entrées d'air frais dans les pièces sèches (séjour, chambres à coucher...). Ce sont les endroits où il n'y a aucune production d'humidité. Les grilles d'évacuation sont à l'inverse placées dans les pièces humides (salle de bain, cuisine, buanderie). Dans les deux cas, les grilles sont installées au plafond. Idéalement, elles se trouvent aussi loin que possible des portes (en diagonale) et aussi espacées que possible l'une de l'autre (pour éviter un court-circuit, de nouveau). L'air frais entre par exemple dans le séjour. Il se glisse ensuite par les fentes du chambranle dans le hall et chemine vers les toilettes. Là, il est évacué à l'extérieur. Toutes les pièces de votre logement et les personnes qui s’y trouvent reçoivent ainsi de l’air frais.


7. Par où passent les tuyaux de mon système de ventilation ?

Nous plaçons généralement les conduites de ventilation dans le plancher du dernier étage et nous forons un trou pour y connecter les grilles de ventilation. Cela permet de gagner de la place et cela évite de devoir installer un faux plafond.

Les conduits que nous utilisons sont ovales et pourvus d'un revêtement intérieur antistatique et antibactérien.


8. Comment se fait l'entretien de mon système de ventilation ?

Comme tous les autres systèmes de votre habitation, le système de ventilation doit être entretenu. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour bien entretenir votre installation.

  • Les filtres sont contrôlés 3 mois après la réception de votre logement. Ensuite, nous vous conseillons d'aspirer vos filtres tous les 3 mois.
  • Remplacez-les après 6 à 9 mois.
  • Nettoyez également les soupapes tous les 6 mois.

Dès que vous emménagez dans votre nouveau logement, vous pouvez utiliser le planning d'entretien ci-dessous comme fil conducteur (éventuellement via un contrat d'entretien).


Vous désirez plus d'informations sur la ventilation équilibrée ?

Posez-nous vos questions à l'adresse duurzaam@durabrik.be.

<< Retour à la page Durabilité