Pendant le lockdown, nous avons vendu chaque jour au moins une maison grâce à la ténacité et à la créativité de notre équipe.

Trucs & astuces

Les activités de Durabrik ont repris à fond cette semaine. Malgré l’impact de la crise du coronavirus, l’entreprise reste orientée vers l’avenir. Grâce à ses solutions créatives, en ligne avec le coronavirus, Durabrik continue à répondre à la demande sans cesse croissante de maisons de qualité et à se concentrer sur la relation avec ses collaborateurs.

« L’appétit et le besoin d’un logement sont énormes. Nous nous attendons à ce que la vente explose après cette crise. Les Belges recherchent de plus en plus des maisons de qualité dans un environnement qualitatif et un quartier durable. Maintenant que nous avons passé plus temps à la maison en raison de cette crise, l’intérêt pour un environnement de qualité est encore plus évident », selon Joost Callens, CEO de Durabrik. « Une maison avec un jardin ou un appartement avec une terrasse était déjà un critère important pour les clients. Avec la crise, il est devenu incontournable. »

Le rôle décisif d’un environnement durable

Le ‘mobiscore’, qui détermine la localisation durable d’un bien, est plus déterminant que jamais. Notre nouvelle maison est-elle située à une distance praticable à pied ou à vélo d’infrastructures importantes telles que les magasins, l’école des enfants, la crèche, le médecin, la salle de sport, le centre culturel, les transports en commun ? Un logement de qualité connecté à un bon réseau de mobilité avec un ratio positif entre surfaces bâties et espaces verts influencera des plus en plus de personnes dans le choix de leur futur logement », nous raconte Joost.

"Le corona fait davantage rêver les Belges"

Frais de logement en baisse grâce à la construction basse énergie

L’épidémie va aussi nous faire réfléchir aux coûts du logement. La consommation d’énergie et d’eau est une donnée importante à ce titre. Grâce à une bonne isolation, à l’usage d’énergies renouvelables et à des systèmes de récupération d’eau de pluie, Durabrik construit des maisons basse énergie, ce qui réduira les coûts du logement maintenant, pendant et aussi après la crise.

1 habitation vendue par jour ouvrable

« Notre équipe commerciale a réussi depuis le début de la crise à vendre au moins une maison par jour ouvrable. La vente ne s’est pas arrêtée du jour au lendemain, et ça, nous le devons à la ténacité et à la créativité de nos équipes ! Dans nos départements opérationnels, nous constatons aussi une grande volonté de s’accrocher. Depuis le 20 avril, tous nos ouvriers sont à nouveau actifs à 100 % et cela a donné un coup de boost à toute l’entreprise. Pendant toute la crise, nous sommes restés attentifs au lien et à la communication avec nos collaborateurs grâce à des messages vidéo, des mails, des réunions virtuelles… Et nous cueillons aujourd’hui les fruits d’un investissement de plusieurs années dans la gestion des ressources humaines. »

Soutien supplémentaire aux collaborateurs

Bien que la crise du coronavirus ait réduit les activités de certains collaborateurs, l’organisation a pris la décision de garder tout le monde au travail en moyenne à 60 %. Durabrik offre en plus à ses collaborateurs :

  • une contribution d’entreprise en supplément du chômage
  • des bonus inchangés - une avance sur les congés payés
  • des journées de chômage partiel qui entrent en ligne de compte pour le calcul des congés payés
  • un fonds de soutien pour les familles de collaborateurs qui éprouvent des difficultés financières en raison de la crise du coronavirus

En cette période crise, les collaborateurs restent attachés à l’entreprise et l’impact financier de la crise sur ceux-ci reste limitée.

Interaction avec les clients

L’équipe de Durabrik s’est débrouillée pour rester en contact avec les clients. Elle a réalisé des vidéos pour présenter de façon digitale les maisons témoins aux clients. Il y a eu des appels vidéo, des visites virtuelles, des webinaires, plus d’informations sur le site web, des posts sur les réseaux sociaux… Le nombre de visiteurs en ligne a même augmenté de 80 % ces dernières semaines.

La société après le corona

Joost Callens est convaincu que le monde aura changé après cette crise. La responsabilité sociale des entreprises deviendra une priorité. Les organisations qui avaient déjà franchi le pas, seront probablement moins impactées par des crises de ce type. Durabrik investit depuis des années dans une stratégie à long terme qui voit bien plus loin que le simple objectif économique. Notons les investissements dans la durabilité, les relations respectueuses avec les collaborateurs, les clients et les partenaires et la serviabilité. « Une entreprise saine et tournée vers le futur ne dispose pas uniquement d’un bouclier financier, elle reste aussi extrêmement attentive à ses collaborateurs », conclut Joost Callens.

Vous trouvez probablement cela aussi intéressant!